Au jour d"aujourd"hui

lundi 10 septembre 2007

Course de chwaux!

A Hong Kong, c'est bien connu, il n'y a rien d'intéressant à faire. Alors on s'est dit que ce dimanche, on allait rester à la résidence, à regarder des divx pour passer le temps, ou faire la larve sur MSN, alone. Un planning à première vue très intéressant, sauf qu'à Hong Kong, c'est pas comme en France... Ici, tu ne peux pas rester chez toi à rien faire; c'est scientifiquement impossible.
Du coup on se retrouve dans le KCR (l'équivalent du TER Corail, mais version HK), direction Sha Tin; une bourgade des New territories (la campagne) tristement célèbre pour ses courses de chevaux...



Les courses de chevaux, c'est comme les matches de foot en France: tout le monde suit les résultats, ya un monde pas possible qui se déplace pour aller y assister, et apparement il y aurait un journal dédié. Nous voilà donc à l'entrée, où l'on paye $10 (1€) pour accéder au "stade", et où l'on se voit offrir un set de figurines des chevaux les plus célèbres de ces dernières années. La raison? Ce dimanche c'est la première journée de course de la saison, donc ils offrent des figurines collectors aux premiers arrivés. A vue de nez, ce set aurait été vendu entre 10 et 20€ en France, donc ça va....



Donc nous voilà sur les lieux de la course, on a l'air de rien avec nos figurines de cheval, mais c'est la classe (de gauche à droite: Antoine, P-E, Simon, Antoine (deux autres français, de Paris) mais aussi Fannie et Cynthia, de Taiwan). Sur la photo de droite vous pourrez aussi apercevoir Lorencio (tshirt rouge) un américain et Giray (tshirt bleu + jean) un turc.

Le grand intéret des courses de chevaux, c'est comme en France, c'est les paris. Et c'est là que tout s'effondre. Les HKais étant des fans d'argent, il y a toute une industrie autour des paris. Du coup on a essayé. Première épreuve, comprendre comment ça marche. Vu qu'il y a 6 ou 7 manières de parier, on a eu du mal, même avec plusieurs locaux qui nous expliquaient. Au final, on arrive à parier sur un seul cheval qui devra être dans les trois premiers de la prochaine course. Evidemment, tout le monde perd, à l'exception de Simon, un connard de français qui aura gagné 4€ en pariant sur "wait for me", un nom qui veut tout dire. Moralité: si le nom du cheval te fais marrer, tu as autant de chances de gagner que le chinois qui aura passé une heure à analyser et extrapoler les résultats des 2 dernières années. Autant de chances de perdre aussi....



On sortira de là après 3 ou 4 courses, pour aller se faire péter le vendre dans un restaurant typique, qui nous aura coûté les yeux de la tête (c'est à dire 3.3€).

2 commentaires:

Florian a dit…

Trop cheap HK ! Après une année en Oz je vais me croire le roi du pétrole vu les prix ici. Et dire que je pensais que le niveau de vie avait monté d'un coup à HK... sans doute pas les prix !

Sympa la course de chevaux, le truc typique du coin lol.

Au fait je rentre en France en décembre mais pas de possiblité de stop over chez vous j'ai un billet gratos.

see ya.

Arnaud a dit…

Sympa tes posts l'ami PE, et goulu il sait plus taper au clavier ou quoi??

amusez vous bien, je suis vos exploits, LOL!